Le principe de Pareto

Vilfredo Pareto (1848-1923) est un économiste italien prolifique, qui définit la règle de distribution du 20/80. Cette règle fut étendue avec le principe de Pareto, selon lequel 20% des causes provoquent 80% des effets.

Cette observation est d’autant plus intéressante qu’elle est contre-intuitive. En effet, nous nous imaginons naturellement que la relation entre causes et effets est beaucoup plus équilibrée.

Une application du principe de Pareto à l’approche processus est de focaliser la modélisation (et donc la communication) sur les éléments les plus pertinents et de savoir renoncer aux détails qui noient les messages clés.

Je suis convaincu que cette mise en relief des quelques éléments efficaces est un garant du succès d’un projet de cartographie des processus métier. Au contraire, l’exhaustivité est totalement contre-productive. Je combats souvent, en mission de conseil auprès de mes clients, cette tendance à vouloir tout représenter.

Laisser un commentaire

Fermer le menu