Choix des bons verbes

En analyse « bottom-up », à la découverte de l’existant, je mène souvent une interview des acteurs opérationnels (en général les référents métier).

Il s’agit de révéler les activités sous-jacentes aux processus. Pour cela, j’ai l’habitude de demander à chacun de résumer son travail récurrent (à la semaine ou au mois) avec uniquement une dizaine de verbes. Ensuite, je demande à pondérer ces activités selon leur importance.

J’utilise la liste suivante comme guide.

Verbes et activités

Cela oblige les acteurs interrogés à un exercice de synthèse très révélateur.

Je me suis appliqué cette démarche lors d’une mission d’accompagnement pour ajuster mon action aux besoins du client et pour communiquer facilement avec lui.

Exemple de répartition de l'activité

Cela permet de :

  • doser l’effort prévu sur chaque chantier (avec un pourcentage de temps cible),
  • mesurer la répartition réelle à la fin d’une période,
  • rendre compte en comité de pilotage,
  • corriger les écarts.

Le diagramme circulaire ou « camembert » suivant est un exemple de communication en COPIL.

Camembert d'activites

Laisser un commentaire

Fermer le menu