Réingénierie de processus

4 opérations de base outillent la réingénierie de processus :

  • Supprimer une étape, quand elle est inutile ou trop coûteuse au regard du bénéfice;
  • Ajouter une étape, par exemple un contrôle précoce pour éviter un traitement d’erreur ultérieur;
  • Intervertir des étapes, pour améliorer la séquence ou introduire du parallélisme;
  • Modifier la nature d’une étape, avec l’utilisation de nouvelles compétences ou technologies.

Il faut travailler en outre sur l’élimination des sources de gaspillage.

Voici un exemple pour illustrer l’insertion d’un contrôle amont.

Étape n°1 – Le constat

Un processus présente dans sa forme originale une longue période d’inefficacité, due à de trop nombreuses anomalies détectées tardivement .

Optimisation - Etape 1

Étape n°2 – L’ajout d’un contrôle

Une étape de contrôle amont est ajoutée de façon à éliminer bon nombre de rejets.

Optimisation - Etape 2

Étape n°3 – Le résultat

La période d’inefficacité est significativement réduite malgré un nombre accru d’étapes.

Optimisation - Etape 3

Laisser un commentaire

Fermer le menu