Orchestration des activités par les processus

La clé du succès de la démarche processus est clairement son utilisation pour orchestrer les activités en perspective de la chaîne de valeur pour l’entreprise.

Je martèle ce propos, car je continue de constater un usage fautif des processus en tant que procédures pour expliquer le comment d’activités complexes. Cela est le registre des procédures !

Les processus ont pour vocation essentielle de faciliter le travail collaboratif en vue de satisfaire le besoin de leurs bénéficiaires (internes ou externes à l’entreprise). Le sujet est donc de mettre en exergue les interfaces entre les activités, c’est-à-dire le passage de relais performant entre les acteurs responsables des activités unifiées au sein d’un processus.

Les activités sont ici considérées comme des boites noires, dont la mécanique interne ne nous préoccupe pas en la circonstance. Ce qui nous intéresse en revanche est la transformation de l’objet métier sous-jacent au processus.

L’orchestration des activités par les processus doit à mon sens donner lieu à un matériel communicant largement diffusé dans l’entreprise et son écosystème, de façon à partager une vision commune.

L’explication du « Comment » des activités complexes à travers de procédures est plus le contenu d’un Wiki porté par une communauté d’experts, à destination d’acteurs ciblés.

Granularité de la Représentation Métier

2 réflexions au sujet de « Orchestration des activités par les processus »

  1. Bonjour,
    Je suis architecte en SI également.
    Je trouve votre site tres bien fait : synthètique, (metro de valopolis) et qui va au but.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *