Le stress au travail

Le stress : [PSYCHOLOGIE] [BIOLOGIE] ensemble des perturbations non spécifiques de l’organisme à un ou des agents agressifs. État de tension nerveuse dû à un agent extérieur.

Le stress négatif au travail vient selon moi d’une incapacité à identifier le chemin à prendre, après que la hiérarchie a donné les directives (une cible). Il est légitime et attendu qu’une direction définisse les objectifs. En revanche, la façon d’atteindre ces objectifs (la trajectoire) relève plus ou moins des exécutants, selon leur niveau d’autonomie et de responsabilité. Le degré d’autonomie va de la simple exécution sans initiative à l’engagement sur le résultat.

En généralisant, la situation en entreprise confronte :

  • Des directions stratégiques uniquement soucieuses de l’atteinte des objectifs et non impliquées dans l’opérationnel;
  • Des managers (ou chefs de projets) tactiques en charge de relayer la stratégie et de mettre en œuvre les opérations;
  • Des équipes opérationnelles responsables d’exécuter les tâches identifiées par les managers.

Le stress que j’évoque concerne davantage les managers et les équipes opérationnelles. Disons que je me soucie moins du stress des directeurs. La position de manager (ou chef de projet) est au croisement des tensions.

En effet, le manager doit concilier 2 enjeux :

  • Atteindre les objectifs édictés par les directives ;
  • Piloter et motiver les équipes.

Or, les directives sont perçues par les équipes opérationnelles comme toujours trop contraignantes et les résultats doivent toujours être améliorés et moins coûteux selon les directions. L’exécutant, pas ou peu intéressé aux résultats de l’entreprise, regarde difficilement au-delà de son strict périmètre d’activité. Le dirigeant, de son côté, a intérêt à maximiser la qualité du résultat et minimiser son coût. Le manager est entre les 2 en conciliateur. Son rôle est donc d’équilibrer les forces en proposant une harmonisation fine entre la stratégie d’entreprise et la performance opérationnelle.

Pour réduire, auprès des managers et des équipes, le stress induit par l’incapacité à cheminer, les actions suivantes sont nécessaires :

  • La stratégie est communiquée, claire, cohérente, budgétisée et portée par la direction;
  • Le manager est explicitement chargé de mettre en œuvre tout ou partie de la stratégie;
  • Les moyens humains, matériels et financiers pour atteindre les objectifs sont évalués et alloués au manager;
  • Le manager traduit la stratégie en tactique (objectifs opérationnels) auprès de son équipe;
  • L’équipe opérationnelle connait son rôle;
  • Elle s’engage sur l’exécution des tâches selon un planning prédéfini;
  • Elle rend compte à son manager de l’exécution des tâches et l’alerte sur les dérives possibles;
  • Le manager définit et mesure des critères d’atteinte des objectifs opérationnels;
  • Le manager rend compte auprès de la direction de l’atteinte des objectifs tactiques;
  • La direction intègre les indicateurs tactiques pour piloter sa stratégie;
  • L’accompagnement d’une personne est organisé quand elle ne trouve pas la façon de faire.

Ces dispositions font le management, qui est donc exhausteur ou atténuateur de stress.

Laisser un commentaire

Fermer le menu