Changement + dogmes = résistance

Un réflexe facile pour instiller les orientations stratégiques et amener le changement est de formaliser des dogmes. La volonté louable sous-jacente est de construire ou orienter la culture d’Entreprise dans le sens voulu par la direction.

Or, le dogme est le plus court chemin pour perdre de vue le Pourquoi et oublier le sens du Comment !

Donc, managers avisés, fuyez le dogme et adoptez une communication sans faux semblants sur les objectifs. Les moyens évoluent aujourd’hui trop vite pour figer l’organisation avec une bible dédiée aux foules que l’on ne souhaite pas élever à une maturité supérieure. Je constate que le management s’évertue à peser sur les solutions (le comment) quand il peine à définir et exprimer les enjeux (le pourquoi).

Je suis convaincu qu’une organisation efficace confie aux acteurs opérationnels le choix du comment alors que les équipes dirigeantes légitiment le pourquoi. Le quoi est la zone d’interface, pilotée par les managers (avec une vision tactique), et que le dialogue permet de stabiliser.

Je préfère au terme de prescriptions celui d’incontournables, évoquant les bonnes pratiques qu’un collège d’experts métiers définit, pour un temps, comme à appliquer systématiquement. Les incontournables ne sont pas des dogmes. Ils doivent être justifiés par le bénéfice attendu et appuyés par un Wiki évolutif sur les techniques et outils à disposition.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *