Archives de catégorie : Pratique

Ikigai

Il est toujours bon de nous recentrer sur l’essentiel. Alors, voici un canevas très intéressant pour formaliser notre mission de vie :  l’Ikigai


Et voici mon propre Ikigai, non exhaustif et susceptible d’évoluer :


J’ai noté les verbes avec les échos les plus forts en moi. Au fur et à mesure de ma réflexion, je ferais évoluer mon Ikigai. De l’amélioration continue en fait !

Créer ses formes dans PowerPoint

PowerPoint est un outil très puissant. Il peut même remplacer des solutions de conception graphique (Adobe…) pour le dessin de formes élaborées.
Il faut pour cela ajouter au ruban quelques options cachées.

Voici la procédure pour PowerPoint 2010 :

  • Allez dans « Fichier/Options/Personnaliser le ruban »
  • Dans le menu « Personnaliser le ruban », sélectionnez « Onglets d’outils », puis « Outils de dessin » puis « Format »
  • Cliquez droit et sélectionnez « Ajouter un nouveau groupe »
  • Renommez le groupe en « Combinaison »
  • Dans le menu Catégories, sélectionnez « Commandes non présentes sur le ruban »
  • Dans la liste de gauche, pour chacune des 4 options « Forme », Forme-Combinaison, Forme-Intersection, Forme-Soustraction, Forme-Union, sélectionnez l’option et ajoutez la

Cela donne cet encart dans le menu « Format » sitôt que vous sélectionnez au moins 2 formes dans une diapositive.

Les avantages d’une forme par rapport à une image bitmap sont :

  • La colorisation à l’envie;
  • Le redimensionnement sans perte de résolution;
  • L’absence d’alourdissement du fichier PowerPoint, puisqu’une forme est un objet vectoriel.

A présent, vous pouvez composer vos formes et faire de beaux dessins.
Utilisez les formes de base Rectangle, Rond et Triangle. Sélectionnez les et combinez les avec les 4 options qui sont apparues dans le ruban.

Exemple de composition avec la fusion d’un rectangle et d’un rond, puis la soustraction d’un triangle :


L’ordre de sélection des formes a une importance, particulièrement pour la soustraction. La première forme sélectionnée est celle d’où seront soustraites les suivantes.

Nouveauté de PowerPoint 2016 (versus 2010) : les zones de texte peuvent être combinées avec une forme vectorielle !

Ingénieur vs Coach vs Consultant

Je vous présente dans le tableau suivant ma vision de 3 postures très différentes :

  • l’ingénieur
  • le coach
  • et le consultant

Au début de ma vie professionnelle, j’étais ingénieur. Je suis à présent consultant et plus précisément architecte d’entreprise.

Ingénieur vs Coach vs Consultant

Il est bien sûr possible d’évoluer d’une posture à une autre, en travaillant le savoir-faire et le savoir-être adaptés. Il y a quelque temps, je me suis posé la question de devenir coach. J’ai décidé que cela ne me correspondait pas, en raison de ce que le coach ne doit pas faire : donner son avis.

Le vocable de consultant est malmené voir moqué depuis longtemps, à cause de prestations de conseil abusives coûtant plus cher que la valeur apportée. Comme dans tous les métiers, il y a des bons et des mauvais…

Jeter PowerPoint ?

Depuis plusieurs années, livres, articles, vidéos fleurissent sur le thème « PowerPoint à la poubelle ! ». Ce genre de slogans est forcément attractif en raison de l’omniprésence de l’outil de présentation de Microsoft dans le monde professionnel.

Étant un utilisateur quotidien de PowerPoint, je me suis, bien entendu, questionné sur la légitimité de son emprise. Continuer la lecture de Jeter PowerPoint ?

Dico

ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

A

Agile : qui évite l’effet tunnel en mettant tout le monde sur le pont pour des rotations fréquentes
Amélioration : quête permanente de la collaboration idéale dans un monde changeant

B

Benchmark : associé à « humain », représente une technique managériale génératrice de stress et compromettant l’esprit d’équipe

C

Changement : sans explication du bénéfice, il subit la résistance
Client : celui à rendre heureux par une expérience utilisateur inédite
Collaborateur : celui avec qui on veut travailler en harmonie
Communication: art d’être ensemble

D

Discipline : associée à « métier », elle exprime un domaine d’expertise qui mérite le partage du savoir-faire

E

Efficacité : faire les bonnes choses
Efficience : faire bien les choses
Entreprise : communauté d’intelligences et de moyens pour réussir
Exigence : formalisation du Quoi et non du Comment

F

Fonction : service dont l’appel et le résultat sont normalisés pour une réutilisation massive

G

Gouvernance : volonté d’aller ensemble quelque part

H

Héros : personne surdouée, mais inapte au travail collaboratif (Les héros : péril de l’entreprise)

I

Indicateur : outil de mesure du succès collectif
Interface : zone de frottement entre 2 corps qui doivent communiquer

J

Jalon : moment clé qui mérite une attention soutenue

K

KPI : Key Performance Indicator, voir indicateur

L

Lean : démarche sœur de l’approche processus

M

Maturité : échelle de mesure pour connaître la prochaine amélioration à entreprendre
Méta-modèle : grammaire d’une modélisation
Mission : raison d’être de l’entreprise devant être formulée, affichée et partagée

N

Nouveauté : pour beaucoup, excellente si elle concerne les autres

O

Objet métier : ce qui doit être bien réalisé pour donner du plaisir au client
Objet SI : objet métier qui a subi les outrages de l’informatique
Organisation : mauvaise si en silo, bonne si transverse

P

Performance : équilibre entre efficacité et efficience
Procédure : explication ciblée sur le comment d’une activité complexe
Processus : orchestration des activités en collaboration pour satisfaire un enjeu
Projet : organisation à taille humaine pour réussir en temps et en budget un challenge

Q

Qualité : caractérise le fruit d’un travail dont on est fier

R

Référentiel : malle à jouets commune
Rôle : collection de responsabilités et de compétences qui va devoir être portée par de vraies personnes

S

Stratégie : le truc génial dans la tête du patron et qui mériterait d’être expliqué aux collaborateurs
Système d’Information : ensemble des ressources matérielles et immatérielles qui constituent le patrimoine informationnel de l’entreprise, dont une partie est éventuellement informatisée

T

Tactique : recherche du chemin le plus sympa

U

Utile : 1ère caractéristique indispensable d’une solution
Utilisable : 2ème caractéristique indispensable d’une solution
Utilisée : 3ème caractéristique indispensable d’une solution

V

Valeur : ce que doit produire toute action

W

Wiki : aire de jeu des geeks

X

XOR : panneau de bifurcation entre deux chemins (utilisé en modélisation de processus)

Y

Y : génération avec laquelle le management doit se réinventer

Z

Zéro défaut : Graal
Zoom : changement de grain, quand le niveau supérieur est compris et partagé